On se demande tous si c’est possible de trouver une femme libertine chaude pour un plan Q facilement sans dépenser le moindre sous. Après la semaine que j’ai vécue à Marseille juste le mois passé, je peux aisément vous répondre « oui ».  J’ai vécu un moment d’exception qui ne m’a couté que le prix du ticket de train, un resto, le deuxième resto était totalement payé par l’être merveilleux qui m’a ouvert les yeux sur le besoin et l’une des façons de combler ses désirs pour se sentir bien dans sa peau.  Comme certains ici, moi aussi je croyais que tout ça relevait tout simplement de l’utopie. Un plan cul gratuit avec une femme pas grosse et moche, il y a encore quelques mois je ne pouvais pas y croire une seule seconde. Mais il a fallu que je rencontre Agnès, une belle brune marseillaise très souriante de 29 ans pour non seulement vivre mon rêve de plan cul gratuit à fond, mais aussi adopter cette culture très libertine qui est maintenant la mienne depuis quelques temps ? Tout ça, bien sûr grâce à cette femme free, libertine et très intelligente qui assume parfaitement chaque acte qu’elle pose. Des femmes comme elle, on devrait en rencontrer chaque instant dans chaque coin de rue, dans chaque bistro, dans son lieu de travail ou sur chaque site plan cul qu’on fréquente.

Rien qu’en écrivant ces quelques lignes, je réponse déjà à elle, à son joli visage, à son sens de l’humour, à sa passion pour le sexe mais surtout à sa curiosité et sa façon un peu fofolle de dévorer les nouvelles expériences.  Une nouvelle expérience elle l’a carrément vécu avec moi, mais c’était aussi le cas pour moi, surtout pour moi je dirais. J’ai 25 ans, mais je n’ai jamais eu un plan cul, pire encore un plan cul gratuit. Mon expérience de sexe sans lendemain se limitait de temps en temps à payer une prostituée aux alentours du Bois de Vincennes. Je me suis même déjà fait arrêter deux ou trois fois par la police. Juste des interpellations verbales, mais je ne suis jamais arrivé jusqu’au poste. Tout ça n’a franchement rien de bien glamour ni sensuel. Il y a aucune gloire et aucun talent à coucher avec une prostituée qui ne vous désire pas le moins du monde. Je ne sais pas si on peut appeler ça un plan cul, mais même si c’est le cas, je ne peux pas dire que le rapport entre une prostituée et son client est un plan cul gratuit, ça me coutait toujours plus de 80 euro quand même, c’est une petite fortune mine de rien. Je ne fréquente vraiment plus des prostituées, grâce à Agnès, j’ai compris la différence entre plan cul tarifié avec une prostituées et plan cul gratuit avec une femme libertine qui veut passer un moment plaisant avec toi.  Une vraie aventure très courte basée sur le sexe, le désir et le plaisir sans moindre prise de tête. Il est vraiment temps que je vous parle un peu d’Agnès avant de vous parler de notre première rencontre sur un site de plan cul gratuit.

Agnès, une femme magnifique qui m’a ouvert les yeux sur le plan cul gratuit

 

plan cul gratuit

Agnès, ce prénom vous semble surement banal, ça ressemble surement au prénom d’une de vos prof banale sans imagination au lycée. Mais Sachez que mon Agnès à moi n’est pas du tout comme toutes les autres Agnès. Elle c’est tout simplement la classe, l’esprit libertin à l’état pur mais dans sa version la plus diversifiée en même temps. C’est comme un mélange du brut et de l’imprévisible. Tout ça n’a pas peut être pas un sens pour vous, j’avoue que même moi j’ai tout le mal du monde à exprimer ce que je pense, mais je crois tout simplement que ces mots sont surement les plus proches et celles qui expriment le mieux mon ressenti à son égard. Avoir un plan cul gratuit avec une telle femme est tout simplement inimaginable, mais il a fallu que toute cette chance tombe sur ma modeste et invisible personne à qui rien d’extraordinaire n’est jamais arrivée. Tout ça vous semble sorti droit d’un livre de poésie, mais je n’ai pas une autre façon de raconter mon plan cul gratuit que ça.

Agnès est belle, je crois l’avoir déjà dit plus haut, elle a aussi un esprit vif, elle est libertine et l’assume totalement même dans sa vie de tous les jours, c’est elle qui me l’a dit. Elle a  presque un homme dans sa vie , oui « presque un homme dans ma vie », ce sont ces mots. Elle ne se considère pas comme une femme qui vit une relation stable. Pour elle, vivre avec une personne ne fait pas de lui l’homme dans ta vie. Pour elle, c’est juste une personne avec qui elle a choisi de passer plus de temps ensemble et de gérer certaines normes de la vie ensemble : comme se être en couple, payer les factures ensembles, se créer une vie acceptée par tous selon les normes de la société. Mais tout ça ne peut en aucun cas la priver de sa joie de vivre, de ses désirs et de toutes les petites choses qui lui font sentir bien dans sa peau. Même si elle ne le dit pas directement, on sent tout de suite qu’Agnès est tout simplement contre les normes qui l’empêchent de vivre comme elle l’entend. Tant mieux pour moi, sinon je n’aurais jamais eu la chance d’avoir un plan cul gratuit avec elle, et elle ne m’aurait jamais marqué autant en seulement deux rencontres coquines. Bon je crois que tout le monde a maintenant l’eau à la bouche, il est surement temps que je passe à l’essentiel. Je ne vais pas vous faire languir encore longtemps, je vais plutôt vous raconter comment s’est passé le premier contact sur un site de plan cul qui nous à conduit droit vers un bon plan cul gratuit.

Notre première rencontre s’est passée sur un site de plan cul gratuit

site plan cul gratuit

Ça faisait déjà un moment que je passais de site plan cul à site de plan cul pour essayer d’avoir enfin mon tout premier plan Q. Au bout d’un moment, j’avais totalement perdu l’espoir avoir de recevoir une notification : « Agnès vient de vous écrire un message ». Ce n’était du tout pas la première fois que je recevais ce genre de message, mais celui-ci avait quelque chose de bien particulier. Avant même de lire son massage, j’étais déjà frappé par la beauté de cette belle nymphe, mais aussi par sa classe. Elle n’était pas du tout nue sur la photo, ni dans une de ces tenues coquines que mettent certaines femmes pour attirer des regards sur leur profils. Elle était plutôt dans une tenue de sport normal, mais son regard perçant et sa sensualité se dégageait déjà même sur la photo. Quant à son message, très long, car c’était tout simplement une réponse à mon premier long message que je lui avais envoyé 2 jours plus tôt. Je ne parlais vraiment pas d’un plan cul gratuit ou d’un rdv coquin, rien de tout ça. Je palais plus de moi, de ce que j’aime, de la raison pour laquelle je suis là, de ce qui me manque, de mon envie très sincère de vivre une nouvelle aventure.

Sa réponse dans sa globalité était comme une lumière pour moi, comme si chacune de mes questions trouvait une réponse de la part d’une personne qui lisait tout au fond de moi. Chaque détail de mes envies et mes désirs exprimés en quelques lignes dans mon message était compris, quel esprit vif ! Mon second message ne tarda pas bien longtemps, chaque mot était bien choisi pour ne pas couper ce cordon de complicité et de compréhension qui venait de se créer. Je pris un grand soin à exprimer ma reconnaissance de sa réponse super rapide, mais surtout de son analyse très concrète de mes désirs et la personnalité. Mais ne je manquai pas de lui dire enfin ce que je vous lais, ben c’était d la voir pour un rdv amical. Je n’avais pas trop envie de dire clairement que je voulais un plan cul gratuit, l’âme de nos messages reflétait déjà bien tout ça, don pas trop besoin de rajouter une couche au risque de passer pour un harceleur, un pervers ou une personne du genre. Dès sa réponse, un rdv était callé pour le lendemain, le samedi matin à Marseille, car c’est dans cette ville que je n’avais jamais visité que vivait Agnès. Pas besoin de me faire motivation par quoi que soit pour m’y rendre même à pied, la photo et les messages poignants de cette femme mystérieuse avaient déjà fait le travail, j’étais motivé à fond, j’allais me rendre à Marseille demain à la première heure, même la mort de mon père très malade ce jour-là à l’hôpital n’allait vraiment pas me faire changer d’avis, ma décision était prise, je devais foncer droit vers mon plan cul gratuit à Marseille, vers la femme qui occupait mon esprit.

Je ne vais pas vous donner le nom du site de plan cul gratuit ou notre rencontre s’est passée. Je ne veux pas faire le pub d’un site ici, il y a de très bon sites, gratuit comme payant, donc si ça se trouve, mon cas est peut être un cas particulier sur ce site de cul gratuit, je ne veux donc pas être le relayeur de cette plate-forme ici. J’espère que vous n’allez pas m’en vouloir et arrêter de lire mon histoire coquine de plan cul gratuit.  Moi je la revis totalement en vous la contant ici.

Notre premier rdv coquin juste avant notre plan cul gratuit

annonce plan cul gratuit

Je peux vous raconter notre premier rdv coquin, mais malheureusement, je ne peux pas vous transmettre par des simples mots mon état d’esprit de ce jour si marquant. Je vous épargne les détails du train et du trajet, des détails inutiles quoi. Donc j’arrive à Marseille vers 12h30 si mes souvenirs sont encore bons, et direct j’appelle Agnès qui me demande de l’attendre au Tapas Rojas, un bon resto méditerranéen marseillais. Elle était pourtant bien libre, mais elle m’avait fait comprendre qu’elle avait horreur d’arriver à un rdv coquin avant un mec, elle voulait que je la voie arriver. Finalement, Agnès s’est pointée presque 1h après moi, quelle éternité pour moi, j’étais tellement excitée et impatient que toute cette attente semblait durer un siècle. A  chaque fois que la porte du resto s’ouvrait je m’arrange à avoir l’ère le plus naturel possible, disant que je ne voulais pas qu’elle sente à des kilomètres que c’était mon premier vrai rdv coquin avec une femme totalement inconnu rencontrée sur un site de plan cul gratuit. Bien que je surveille les mouvements de la porte, je ne voulais en aucun cas qu’elle remarque mon impatience  et mon manque d’assurance. Je faisais tout pour masquer tout ça sans trop y arriver, je l’avoue.

Dès qu’elle fit irruption dans le resto, tandis que je me demandais encore si c’ était-elle ou pas, elle se dirrigea directement sur moi. Je ne crois pas l’avoir vu reluquer le resto à 360° pour savoir où j’étais assis, elle le savait déjà, en tout cas c’est l’impression que j’ai eu sur le coup, l’impression qu’elle m’avait déjà reconnu sans hésitation du premier regard. Elle se rua sur ma table sans me laisser le temps de me laver pour lui tirer la chaise, en quelque minutes, pendant qu’elle me lançait en souriant « salut Paul », elle tirait déjà sa chaise en le laissant aucune chance à mon côté gentleman d’exprimer. Mais ce n’était pas bien grave, car au bout de quelques minutes, pas plus de 5, on parlait déjà librement comme deux vieilles connaissances. Et plus le temps passait, plus notre discussion devenait très sensuelle. J’étais en train de découvrir la personne magnifique qu’est Agnès. De temps en temps, en se caressait les mains tandis que son regard perçant me quittait pendant une seconde juste pour voir si les autres clients du resto avaient les yeux sur nous, et là elle variait subitement son jeu sexy. Soit elle efflorait ses lèvres contre les miennes, soit elle écartait un peu les cuisses pour me laisser voir qu’elle n’avait pas de string sous sa robe moulante. Bien que je ne voyais pas grand-chose entre ses cuisses , juste du noir, l’idée même de la savoir à poil m’excitait déjà. Je savais déjà que ce plan cul gratuit allait être sensuel.

Après avoir payé la facture, on se rendit tous les deux dans les toilettes, sans avoir besoin de parler, on se jeta tous les deux sur l’autre, s’embrassant comme des vrais affamés. Je lui caressais déjà partout et le rythme de son souffle me rendait fou. Mais très vite, avec beaucoup de mal, nous finîmes par reprendre nos esprits, on était quand même dans les toilettes d’un resto, on n’allait pas prendre notre pied là quand même, même si on en avait très envie.

Enfin vint le sexe pendant notre plan cul

Finalement, elle me murmura « on y va » dans l’ oreille. Sans posé de question je suivais Agnès comme un agneau suis sa mère, sans savoir ou on allait. Elle dit au taxi de nous conduire à l’hôtel, elle avait tout préparé cette reine du plaisir, même l’hôtel, à ses frais, franchement, je n’avais jamais connu ça avant. L’hôtel n’était pas bien loin du resto, on aurait dit qu’elle s’était arrangé qu’on soit toujours tout excité en quittant le restaurant jusqu’à l’hotel. Mais même dans le taxi, sur banquette arrière, on n’arrêtait plus de s’embrasser, se câliner et se toucher les parties intimes. Je sentais déjà son sexe tout mouillé et je me sentais sur le coup très fier de lui faire un tel effet, moi, Paul, quel rêve !

On a eu tout le mal du monde à atteindre notre chambre, même dans l’ascenseur, on ne se lâchait plus. L’excitation alourdissait nos jambes. On voulait atteindre cette fameuse chambre 102, mais on même moment on ne voulait pas s’arrêter de s’embrasser, se caresser et se câliner. Difficile de marcher plus vite en faisant toutes ces choses coquines à la fois. Une fois dans la chambre, on a fait l’amour toutes l’après-midi, c’était tellement beau, plaisant et intense. Je vous épargne les détails, je l’ai garde pour moi. Tout ce que je peux dire c’est que Agnès sait tout faire, elle est sans tabou et ouverte aux pratiques nouvelles. J’envie vraiment l’homme qui partage sa vie. Ce dernier était en voyage, ce qui m’a permis de passer toute une nuit avec elle, on a dormi ensemble. On s’était tout de même permis un petit tour dans un night-club très huppé de Marseille. On a passé une partie de la nuit à danser et à boire des bières avant de regagner notre chambre vers 00h30.  Le lendemain, elle est rentrée chez elle vers 09h.

Tandis que j’étais m’apprêtait à prendre le train, mon téléphone sonne et c’est elle qui m’appelle. Elle me demande de me rendre chez elle. Je n’ai pas réfléchi une seconde pour accepter sa proposition. Sachant son mec absent, je savais qu’il ne pouvait m’arriver que des bonnes choses. J’ai mangé chez elle, bu une bière et on a fait l’amour sur son canapé. On a encore fait l’amour sur le canapé et on s’est endormi là. Le matin, elle m’a dit qu’elle avait adoré tout ce qu’on avait fait, c’était très intense, mais pour éviter que les sentiments prennent de l’ampleur, il était mieux qu’on ne se revoie plus. C’était le principe même d’un plan cul gratuit, je ne pouvais pas faire autrement. J’étais obligé de me plier à ce principe qui est d’ailleurs la base d’une rencontre plan cul gratuit. Je pense encore à elle, on s’est appelé une ou deux fois depuis notre plan cul gratuit. Je sens qu’elle a envie de revivre tout ça avec moi, un nouveau plan cul gratuit, mais qu’elle résiste pour être en phase avec ses principes. Juste un plan cul gratuit sans lendemain ni prise de tête. De mon côté, je ne veux pas lui forcer la main, elle ne mérite pas ça, mais quelque chose au fond de moi me dit qu’on se rêvera très bientôt.